mercredi 31 mai

Après-midi, temps voilé, humide et peu moite, heureusement rafraîchi par un vent léger qui frise la surface de l’étang.

Les azalées satsuki sont en pleine fleur, l’absence de pluies cette année (un tiers de la moyenne en mai) favorise des floraisons grandioses.

Quand la torpeur gagne, les jardins sont des lieux de sieste prisés et fréquentés. Un livre pour se caler la tête, le sac posé sur un caillou pour éviter la poussière du sol, et c’est parti pour un petit repos réparateur avant un rendez-vous.Nombreux sont les élèves des écoles du voisinage qui traversent ce jardin pourvu de deux entrées, pour rejoindre la gare proche. Un raccourci qui séduit les solitaires comme les paires de copains. Ils défilent tout au long de l’après-midi, s’arrêtent rarement, mais c’est plaisant de les voir passer par là !

lycéens et lycéenne en uniforme
Au même endroit, un long moment de contemplation

La floraison du moment : Magnolia grandifolia, taisanboku, arbre originaire d’Amérique et introduit au Japon dans les parcs au début du XXème siècle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *