Vendredi 30 juin

La saison des pluies, tsuyu 梅雨, a fini par s’installer au-dessus de Tokyo. Chaque jour est un peu plus chaud et humide que la veille, chaque heure plus moite et lourde que la précédente. Le Japon s’arrime à l’Asie des moussons pour l’été. Un verdissage couvrant touche l’air, l’eau, la terre. 

Aujourd’hui, petites averses intermittentes qui vident le jardin de promeneurs, mais dès que la pluie cesse, ils surgissent comme s’ils attendaient à l’abri du porche d’entrée.

Mai et juin sont les mois de pousse des bambous, tiges puis feuilles nouvelles. Au jardin Kyû-Yasuda, sont présentes plusieurs espèces de sasa笹, bambous « nains », qui taillés, forment des tapis denses et couvrants. 

Kuma-zasa, originaire de Hokkaidô, Sasa veitchii, aux feuilles d’abord vert uni puis bordées de blanc.
Okame-zasa, aux petites feuilles vert vif, Shibataea kumasaca

Azumane-zasa, le bambou commun de Musashino, ancien nom de la région de Tokyo, Pleioblastus chino
Union parmi les canards aussi
Kuchinashi 梔子, la saison des pluies est propice de la floraison des gardénias, au parfum de jasmin alourdi par l’humidité, Gardenia jasmonoides forma grandiflora, une plante venue du sud.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *